Le conseil municipal

Le Maire et les Adjoints

  • Monsieur Bruno BINTZ , Maire
  • Monsieur Jérémy BADERA, 1er Adjoint au Maire
  • Monsieur Jean-Jacques FORMERY, 2ème Adjoint au Maire
  • Monsieur Guy DIENER, 3ème Adjoint au Maire
  • Monsieur André WAHL, 4ème Adjoint au Maire

(permanence des Elus : le mercredi soir à partir de 18h30)

 

Les conseillers municipaux

  • Monsieur Gérard JAYER, Conseiller Municipal
  • Monsieur Joël SCHMITT, Conseiller Municipal
  • Madame Sandrine QUODBACH, Conseillère Municipale
  • Madame Nadine MULLER, Conseillère Municipale
  • Madame Laurence CORNELIUS, Conseillère Municipale
  • Madame Vivianne MICHEL, Conseillère Municipale
  • Madame Marguerite DORR, Conseillère Municipale
  • Monsieur Eugène CAPLAIN, Conseiller Municipal
  • Madame Claudine MICHEL, Conseillère Municipale

 

Les membres du Conseil Municipal en 2014

les-membres-du-conseil-municipal-en-2014

 

Les membres du Conseil Municipal en 2008

membres-du-conseil-municipal-en-2008

 

les Maires précédents…

  • Monsieur René RUEFF, maire de 1995 à 2008
  • Monsieur Jean-Marie ZIMMERMANN, maire de 1989 à 1995
  • Monsieur Joseph STREIFF, maire de 1977 à 1989
  • Monsieur André SCHERER, maire de 1971 à 1977

 

Les délibérations du Conseil Municipal :

Les délibérations 2012

Les délibérations 2013

Les délibérations 2014

Les délibérations 2015

Les délibérations 2016

Les délibérations 2017

Les Commerces & entreprises de Francaltroff

Située sur un axe Saint-Avold-Dieuze, la Commune de Francaltroff à la chance d’accueillir un nombre important de commerçants, artisans et entreprises situés non seulement au sein du village mais également sur sa zone artisanale communale et intercommunale.

La municipalité souhaite promouvoir ces personnes qui contribuent à l’expansion et à la vie du village.

Vous trouverez ci-dessous la liste des commerçants, des artisans et des entreprises du village qui ont donné leur accord pour la diffusion de leurs coordonnées.

Ils sont à votre service tout au long de l’année :

Apiculture et Produits de la ruche : M. Joël CORRE

Atout Canin – Atout Cadeau et POINT POSTE

Boulangerie, Pâtisserie, Alimentation WARTH

Boucherie DORR et Fils

Ciel Expertises

Charlie Coiffure

CRP – Conceptions et Réalisations Paysagères

EECO (Energie & Environnement Conseils)

Gilbert Auto

Innov’PVC

OK PNEU EST

PIZZ’VIP

REMY FERMETURE

Restaurant Le Bourguignon

TAXI POUR VOUS

Valy Rose, Photographie et Infographie

Venaison de la Tensch

-* -* -* -* -* -* -* -* -* -* -* -* -* -* -* -* -* -*

Parcelles disponibles sur la Zone Artisanale Communale

parcelle-disponible-sur-la-zone-artisanale-communale

Petite enfance : Multi-accueil de Francaltroff

La Communauté de Communes du SAulnois s’est dotée de la compétence « Petite Enfance » en juillet 2004 pour les 128 communes adhérentes.

Cinq multi-accueils ont été créés. Ils associent un accueil de type «crêche» et «halte-garderie» pour les enfants de 10 semaines à 6 ans tout en veillant à leur santé, leur sécurité et à leur bien-être ainsi qu’à leur développement et à leur socialisation.

Ils concourent également à l’intégration sociale des enfants porteurs de handicap(s) ou atteints d’une maladie chronique.

Leur fonctionnement est régi par le code de la Santé Publique dans sa partie règlementaire dans laquelle sont codifiés les 2 principaux décrets règlementant le domaine de la petite enfance à savoir le décret n°2000-762 du 1er août 2000, le décret n°2007-230 du 20 février 2007 et le décret n°2010-613 du 7 juin 2010 relatifs aux établissements et services d’accueil des enfants de mons de 6 ans.

Le multi-accueil de Francaltroff : LES PETITES GRENOUILLES

les-petites-grenouilles

Le multi-accueil de Francaltroff peut accueillir jusqu’à 20 enfants (agrément par heure)

Il se situe Rue des Jardins,

 téléphone : 03.87.86.97.40

 mail : [->multiaccueil.francaltroff@cc-saulnois.fr]

Modalités d’inscription :

Vous trouverez les modalité d’inscription sur le site internet de la Communauté de Communes du Saulnois

www.cc-saulnois.fr/index.php?page=ma_franca.html&id=m24&som=2

Fermetures annuelles : Le multi-accueil est fermé entre Noël et Nouvel an, du 23 décembre au 02 janvier inclus. S’ajoute à cela, une fermeture estivale durant les 3 dernières semaines de juillet.

Juin 2014 : jour de fête à la structure multi-accueil intercommunale : Les Petites Grenouilles
juin-2014-jour-de-fete-a-la-structure-multi-accueil-intercommunale-les-petites-grenouilles

Accueil Périscolaire

les-petits-canaillous

periscolaire-18-octobre-2013

Pour les inscriptions : vous pouvez télécharger la fiche d’inscription ci-dessous ainsi que la fiche sanitaire fiche-dinscription
fiche-sanitaire

Bienvenue au Périscolaire de Francaltroff : Les Petits Canaillous !!

Suite aux demandes de certains parents d’élèves, la commune a mis en place un accueil périscolaire pour les élèves des écoles maternelle et primaire de Francaltroff. Après accord de la CAF, de la Protection Maternelle et Infantile (PMI) ainsi que de la cohésion sociale, le dispositif a pu débuter en septembre 2010 avec une capacité d’accueil de 24 places.
Cet accueil se fait dans les locaux de la mairie et de la salle de fête.

Celui-ci permet aux parents de déposer leurs enfants à partir de 7h15 le matin, de leur faire prendre le repas de midi et de les faire garder après les cours jusqu’à 18h30.

Gestion du Périscolaire

Depuis la rentrée de septembre 2012, La commune a confié la gestion de l’accueil périscolaire, des mercredis éducatifs ainsi que de centres aérés à un organisme extérieur par délégation de service public : l’OMAP de Clouange (Office Mosellan des activités pluri-éducatives). lien vers le site internet de l’OMAP : http://www.omap.fr/

L’équipe d’animation
L’équipe d’animation recrutée par l’OMAP est composée de Madame Pauline PIERRE, Directrice du Périscolaire, de Madame Amandine FRANCOIS, Directrice adjointe ainsi que de M. Nicolas KLEIN, animateur.

Fonctionnement :
L’accueil fonctionnera durant les jours de classe et les mercredis, la 1ère semaine des vacances de février, le 1ère semaine des vacances de Pâques et les 3 semaines du mois de juillet.
Les programmes d’activités pour toutes les périodes d’accueil seront distribués dans toutes les classes de la commune.

Public concerné :
L’accueil périscolaire est réservé aux enfants (ayant 3 ans révolus) scolarisés dans les écoles de Francaltroff.
Le service des mercredis éducatifs et des centres aérés des vacances scolaires est ouvert aux enfants de 3 à 11 ans de la commune et des communes avoisinantes dans un rayon de 10 km. (Dans la limite des places disponibles)

Coordonnées et renseignements :
Vous pouvez contacter l’équipe d’animation soit :
- par courrier : Périscolaire, 1 Rue de Dieuze, 57670 Francaltroff
- par téléphone : 03.87.01.80.77 ou 07.77.72.52.42
- par mail  : periscolaire.francaltroff@omap.fr

Horaires d’accueil des enfants pour l’accueil périscolaire :

  • matin : de 07h15 à 08h15
  • midi : de 11h30 à 13h30
  • après-midi : de 15h30 à 18h30

Horaires d’accueil des enfants pour les mercredis éducatifs  :

  • Accueil de 13h30 à 17h30 au périscolaire
  • 13h30-14h00 : arrivées échelonnées
  • 14h00-17h00 activités
  • 17h00-17h30 départs échelonnés

Horaires de bureau  :

  • lundi : 08h30-11h00 et 13h30-15h00
  • mardi : 13h30-15h00
  • mercredi : 13h30-15h00
  • jeudi : 13h30-15h00
  • vendredi : 08h30-11h00 et 13h30-15h00

periscolaire-rentree-2012

Centre aéré : juillet 2014

centre-aere-juillet-2014 centre-aere-juillet-2014bis

Présentation de la commune

Historique

Du Moyen Âge à la fin de l’indépendance lorraine

La plus ancienne mention de Francaltroff se trouve dans une charte de l’évêque Enguerrand de Metz datant de l’an 787. À la suite de Stoffel, la plupart des auteurs contemporains admettent que « Altorf juxta Tannae villam » fait référence à Francaltroff près de Grostenquin.

Francaltroff semble avoir fait initialement partie du comté de Marimont dont elle a été détachée dès le XIIIe siècle. Morcelée au gré des héritages, la petite seigneurie de Francaltroff fut possédée par diverses familles nobles de Lorraine allemande et des États voisins.

En 1387, le chevalier Simund von Kastel engage la moitié des biens et revenus qu’il possède à « Altdorf près de Lendingen » à Simund Wecker von Zweibrücken-Bitsch jusqu’au remboursement de 180 Gulden d’or .

Le plaid annal qui s’est tenu à Francaltroff en 1578 mentionne comme coseigneurs fonciers et haut-justiciers de Francaltroff : Alexandre de Braubach (1/6 ), Guillaume Kranz de Geispolsheim, bailli d’Allemagne (1/6), Catherine de Raville, veuve Pallant (1/3) et le comte Jean de Nassau-Sarrebruck (1/3). La seigneurie de Francaltroff était depuis des temps immémoriaux un franc-alleu du duché de Lorraine ce qui fut confirmé, suite à une requête des sieurs de Braubach et de Pallant, par une ordonnance du duc Charles III datée du 18 décembre 1590. C’est là sans doute l’origine des noms « Frey Altroff » ou « Franc Altroff » souvent utilisés à partir du XVIIe siècle.

Le duc Henri II de Lorraine réunit en 1623 ses fiefs lorrains de Francaltroff et Léning à la seigneurie de Lixheim qui fut érigée en 1629 en Principauté immédiate du Saint-Empire romain germanique par Ferdinand II de Habsbourg en faveur de Louis de Guise, baron d’Ancerville et de son épouse Henriette de Lorraine, sœur du duc Charles IV de Lorraine. À la suite du décès sans postérité d’Alexandre de Grimaldi, neveu par alliance et héritier du dernier époux d’Henriette de Lorraine, l’éphémère principauté de Lixing est réintégrée au Duché de Lorraine en 1707.

Les cinq sixièmes de la seigneurie de Francaltroff ont été acquis en 1711 à la barre de la cour Souveraine de Lorraine par François Bleickhard baron d’Helmstatt, seigneur d’Hingsange et de Bischoffsheim, capitaine au service du roi de France de la succession vacante du prince de Lixing.

Un sixième de la seigneurie de Francaltroff appartenait en 1775 à Monsieur de Gallonnier de Varize.

Vers 1740 la Famille d’Helmstatt fit construire à Francaltroff un nouveau château « couvert d’ardoises avec un corps de logis double de 100 pieds de face, précédé d’une très vaste et grande cour » afin de remplacer l’ancien château ruiné. La famille d’Helmstatt n’y résidait semble-t-il pas souvent.

Après l’acquisition du comté de Morhange en 1742, ils y firent construire vers 1769 un nouveau château qui devint leur principal lieu de résidence au détriment d’Hingsange et de Francaltroff. À la veille de la Révolution, le château était « tenu à ferme d’un anabaptiste » . Conformément aux dispositions du Traité de Vienne (1738), le Duché de Lorraine perd son indépendance en 1766 à la suite du décès du duc Stanislas Leszczy?ski. Le village de Francaltroff est alors rattaché à la Province de Lorraine placée sous la souveraineté du roi de France.

De la Révolution française aux guerres du XXe siècle Les cahiers de doléances d’Altroff rédigés le 16 mars 1789, témoignent de l’injustice du système féodal et des nombreux litiges entre les villageois et le comte d’Helmstatt qui semble avoir été âpre au gain et fort peu conciliant. En 1790 la Province de Lorraine est divisée en départements. Francaltroff est rattaché sous le toponyme d’ « Altroff » au département de la Meurthe et devint même pour quelque temps chef-lieu d’un canton du district de Dieuze avant d’être rattaché au canton d’Albestroff.

800px-freialtdorf-1915 Carte postale de Francaltroff (« Freialtdorf ») en 1915

À l’issue de la guerre franco-prussienne de 1870, « Altroff » est annexé à l’Empire allemand en vertu du traité de Francfort. La commune prend le nom de « Freialtdorf » et est rattachée au Bezirk Lothringen, l’un des trois districts administratifs du Reichsland Elsass-Lothringen.

Conformément à l’article 27 du Traité de Versailles, la commune redevient française en 1919. Elle prend alors le nom actuel de Francaltroff et est rattachée au nouveau département de la Moselle qui adopte les limites administratives du Bezirk Lothringen. De 1940 à 1945, le village est occupé par l’Allemagne et annexé de facto au troisième Reich qui l’incorpore au Gau Westmark. La commune subit d’importantes destructions lors des combats de 1944.

 

Blason de Francaltroff

armoiries-francaltroff2

Héraldique : D’argent, à la fasce de gueules ; au rencontre de cerf crucifère d’or brochant sur le tout.

Commentaire : Francaltroff était une ancienne possession de l’abbaye de Saint-Avold dans la seigneurie de Marimont. Cette dernière portait « d’argent, à la fasce de gueules ». La tête de cerf croisée est l’emblème de saint Hubert, patron de la paroisse. Selon la légende, « Saint Hubert, un seigneur ardennais parti chasser un Vendredi Saint, poursuivait un cerf blanc qui soudain s’arrêta et lui fit face. Il vit s’inscrire entre les bois du cerf un crucifix d’or. Il reconnut en lui le Christ, se repentit et se convertit. […] Il devint évêque de Maastricht. […] Saint Hubert est le patron des chasseurs. »

 

Le Chateau de Francaltroff

(par Clémence SCHAUBER, stagiaire à la mairie de Francaltroff en 2011)

Impasse du Château, SCI du Château à Francaltroff…Certains habitants non originaires du village doivent parfois se demander… Où est le château de Francaltroff ? A quoi les anciens pourraient répondre qu’ils peuvent le chercher curieusement en vain, ils ne trouveront pas, ou plus. Loin d’être une supercherie, l’Impasse du Château n’est pourtant pas un hasard, un château a bel et bien existé en ce lieu. Laissez-nous vous raconter sa petite histoire… chateau-francaltroff Tout commence vers 1740. La famille d’Helmstatt fit construire à Francaltroff un nouveau château « couvert d’ardoises, avec un corps de logis double de 100 pieds de face, précédé d’une très vaste et grande cour », afin de remplacer l’ancien château ruiné. Mais la famille d’Helmstatt n’y résidait, semble-t-il, pas souvent. A la veille de la Révolution, le château était tenu par un anabaptiste, membre d’une secte protestante, d’abord répandue en Allemagne, soutenant que le baptême ne devait être administré qu’aux enfants ayant l’âge de raison, impliquant alors un second baptême pour les chrétiens baptisés avant cet âge.

A la Révolution, le château a été vendu comme bien national, puis occupé par divers propriétaires, pour être laissé progressivement à l’abandon.

Dans les années 1970, ses ruines ont été vendues à la commune pour le franc symbolique puis malheureusement rasées.

Quelques anecdotes  : Un souterrain au départ du château permettait d’accéder jusqu’à l’étang de la Tensch. Aujourd’hui, des pierres du château existent encore dans le village : le mur soutenant les rosiers prêt du point Poste rue du Bourg est constitué des pierres de l’ancien château de Francaltroff.

Qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Un nom d’impasse, de vieux souvenirs pour les anciens du village. Le château de Francaltroff n’existe plus, mais il fait partie de l’Histoire de la commune. Merci à Roger et Madeleine MICHEL qui m’ont prêté cette ancienne photographie.